Qu’est qu’une candidose œsophagienne ?

Les organes internes de l’Homme abritent de nombreux microorganismes comme des bactéries et des champignons. En général, ils sont parfaitement inoffensifs. Ils collaborent ensemble pour offrir une bonne digestion et une flore équilibrée chez une personne en bonne santé. Mais en cas de problème de santé, cette collaboration risque de se désordonner. Cela engendrera en quelques sortes un trouble au niveau de la multiplication du champignon dit Candida albicans. Ce dernier se proliférera de manière excessive et se développera en grand nombre au niveau de la muqueuse digestive. Cela causera différentes infections appelées candidoses. En outre, cette levure pathogène se développe également sur d’autres organes internes de l’organisme, y compris sur l’œsophage. Cela provoquera alors la candidose œsophagienne ou la mycose de l’œsophage.

Quels sont les différents symptômes de la candidose œsophagienne ?

La candidose œsophagienne est une infection causée par un germe pathogène dans l’organisme. Elle provoque de nombreux symptômes normalement traitables par des médicaments ou des solutions naturelles. Toutefois, les personnes ayant un système immunitaire affaibli ou celles à risque peuvent présenter des formes graves de l’infection. En général, ces personnes à risque sont celles souffrant des déficits immunitaires comme les victimes de VIH. L’état de stress, l’anxiété et l’adoption d’une mauvaise alimentation contribuent à un changement de la flore chez une personne. Or, cette modification favorise la multiplication de ce microorganisme pathogène. Les traitements immunosuppresseurs ainsi que l’âge risquent également de provoquer ce type de mycose. En effet, les personnes âgées ont plus de probabilité d’attraper la candidose de l’œsophage vu l’état de leur système immunitaire.

En cas de mycose œsophagique, il existe différents symptômes alarmants. En général, cette infection se manifeste par une dysphagie. En d’autres termes, la personne atteinte ressent des maux de gorge et des difficultés pour manger ou pour avaler. Certains signes comme des douleurs ou des pressions au niveau de la poitrine sont asymptotiques. Ce problème de l’œsophage risque aussi de provoquer de la fièvre, des douleurs du sternum ainsi qu’une forte fatigue. D’ailleurs, cette dernière semble même perdurer. En outre, la candidose de l’œsophage provoque une forte production de globules blancs.

Que faut-il faire pour y remédier ?

Pour constater la candidose œsophagienne, le médecin se charge généralement d’analyser les différents symptômes rencontrés. Néanmoins, les signes indiqués précédemment risquent aussi de renvoyer à d’autres maladies. Alors, en cas de doute, il peut recommander des examens complémentaires comme des frottis bactériologiques ou encore l’endoscopie. Dans certains cas, ce professionnel de santé réalise même un prélèvement sanguin ou un examen salivaire. Une fois la présence de l’infection confirmée, le médecin passe au traitement. Il propose le plus souvent des médicaments antifongiques comme du fluconazole ou de l’amphotéricine B ou de l’itraconazole. Par ailleurs, il est également impératif de traiter les causes de cette mycose pour éviter les récidives.

Pour éviter la reproduction excessive du Candida, et éviter la récidive, il faut prendre certaines mesures. La première consiste à modifier votre alimentation. Certes, vous devez manger équilibré, mais pensez à toujours consommer des produits bio. Tâchez aussi de bien nettoyer vos aliments avant de les préparer ou de les manger. Eliminez autant que possible de votre alimentation tous les nourritures malsaines comme les sodas, l’alcool ainsi que les sucreries. En cas de mycose de la bouche, soignez-la directement. Cela risquera de se propager dans l’œsophage. Pour vous aider à renforcer votre flore, n’hésitez pas à consommer des probiotiques ou de l’yaourt non sucré.

Laisser un commentaire