Mycose vaginale : Rééquilibrer sa flore intime naturellement

Le vagin fait partie des organes les plus sensibles de la femme. Ce n’est plus étonnant que 75% souffrent d’une mycose vulvo-vaginale plus d’une fois dans leur vie. Ce phénomène entraine un mal aise pour la femme ou parfois son partenaire. Qu’appelle-t-on mycose vaginale ? Quels sont ses symptômes ? Et comment rééquilibrer sa flore intime naturellement ?

Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ?

Le vagin est peuplé par des bonnes bactéries appelées lactobacilles. Leur rôle est de protéger la flore intime.  Dans ce même milieu cohabitent des champignons microscopiques appelés Candida albicans. Ces groupes de bactéries sont à l’origine de la mycose vaginale. Normalement, ces champignons ne sont pas néfastes s’il y a équilibre de la flore vaginale. Lorsque cet écosystème féminin est perturbé, le vagin et la vulve sont exposés au candida albicans.

Une mycose est parfois déclenchée par la consommation excessive de sucre, la nourriture des champignons. En outre, la flore intime devient faible si l’hygiène intime de la femme est insuffisante ou agressive. En parlant d’hygiène, les douches vaginales modifient l’acidité de la flore intime. On relève aussi que la prise d’antibiotique neutralise les bonnes bactéries et fragilise la barrière protectrice de la zone génitale.

Comment détecter une mycose vaginale ?

La présence d’une mycose vaginale peut-être détectée par des signes assez spécifiques. Elle se   manifeste par un prurit ou une démangeaison souvent intense au niveau du vagin et de la vulve. Ce symptôme est accompagné de pertes blanchâtres abondantes, inodores et grumeleuses en lait écaillé. On peut notamment ressentir des brulures vulvaires pendant ou après le rapport sexuel. Cette sensation de brulure et de picotement sera plus intense pendant l’évacuation de l’urine.

Par ailleurs, un gonflement de la vulve, des écorchures ou encore une rougeur pourront apparaitre. En l’absence de soin, les symptômes peuvent s’aggraver. La femme peut avoir une fièvre, des secrétions malodorantes ou un écoulement de sang. Il est à noter que les signes et l’intensité des symptômes peuvent varier d’un individu à un autre. Pour éviter que cela ne s’aggrave, il est nécessaire de soigner cette maladie et rééquilibrer sa flore intime naturellement.

Rééquilibrer sa flore intime naturellement

Rééquilibrer sa flore intime naturellement est un protocole facile à accomplir. De prime abord, il est conseillé de faire la toilette intime trois fois par jour. En outre, l’humidité est favorable au développement des mycoses.  La femme souffrant de mycoses ne doit pas porter des vêtements et des culottes serrés pour éviter la transpiration. Pour ne pas aggraver la douleur, il est préférable de ne pas faire des rapports sexuels jusqu’à la disparition de la mycose vaginale.

En outre, l’application d’un gel à base d’aloe vera sera efficace pour soulager l’irritation et rééquilibrer sa flore intimement. Cette plante est connue pour ses vertus anti-mycose vaginale. Pour diminuer la démangeaison vulvaire, l’huile de noix de coco est une solution naturelle antifongique. Appliquez un coton d’huile de coco trois fois par jour pour un résultat à long terme. Enfin, une cure de probiotiques est fortement recommandée pour soigner la mycose vaginale.

Laisser un commentaire