Comment soigner une mycose intestinale?

Le tube digestif contient des microorganismes qui contribuent au bon fonctionnement du transit et à l’équilibre de la flore. Toutefois, en cas de troubles, quelques-uns d’entre eux deviennent nuisibles, comme le Candida albicans. Ce champignon pathogène va se multiplier de manière anormale dans votre tube digestif. Ainsi, il engendrera différents problèmes intestinaux comme la candidose intestinale ou la mycose digestive. Le stress, le facteur émotionnel, l’alimentation et la médication sont souvent les causes de cette infection. Mais il faut dire qu’une personne atteinte de certaines maladies présentent facilement aussi le symptôme de cette candidose chronique. Pour y remédier, son traitement vise surtout à rééquilibrer le microbiote via un changement alimentaire.

Mycose digestive : quels sont les traitements préconisés ?

La présence de troubles digestifs ou de symptômes de la candidose intestinale nécessite une consultation médicale. Votre médecin sera en mesure d’indiquer les impacts de ces affections sur votre corps. Pour vous diagnostiquer, il effectuera différentes analyses comme un bilan sérologique ou une analyse des selles. Cela permettra de déterminer les champignons/bactéries responsables de votre infection et une présence anormale de ces microorganismes. Ces analyses vous aideront à identifier la présence d’autres infections bactériennes. Votre médecin peut également réaliser certains examens pour analyser l’état de votre système immunitaire. Il y détectera les carences nutritionnelles ou encore d’éventuelles intolérances. Il est aussi possible de faire d’autres analyses si les symptômes perdurent malgré un traitement préconisé.

Pour traiter la mycose intestinale, deux options s’offrent à vous : des solutions naturelles et la médication. Le traitement médicamenteux repose sur la consommation de médicaments antifongiques, des antimycosiques ou de l’amphotéricine B. Par ailleurs, pour le traitement naturel, il est recommandé de recourir à une complémentation en probiotiques. Ce sont de puissantes bactéries bénéfiques intervenant dans le rééquilibre du microbiote intestinal. D’autres suppléments sont également envisageables en cas de candidose digestive. Il y a le supplément en propolis verte qui s’avère être excellent pour combattre la candidose. Pour traiter la mycose intestinale, vous pouvez également recourir aux suppléments en extrait de pépins de pamplemousse, de l’acide caprylique, de bourgeons de noyer ou des vitamines. Cette complémentation est accessible sous forme de gouttes ou de comprimés.

Que faut-il manger en cas de mycose intestinale ?

En cas de mycose intestinale, il faut bien soigner votre alimentation. En effet, certains aliments risquent de favoriser la prolifération du Candida, alors que d’autres améliorent votre flore. Alors quels sont les aliments prohibés ? Le sucre est l’aliment préféré du Candida. De ce fait, il faut éviter autant que possible les aliments riches en sucres ainsi que ceux raffinés et industrialisés. Pensez aussi à éviter les produits contenant de la graisse animale insaturée. Réduisez la consommation des nourritures faites avec les levures et des produits excitants. Par ailleurs, faites également attention aux produits que vous conservez dans votre réfrigérateur, et qui datent de plusieurs jours.

Rassurez-vous, même s’il existe de nombreux aliments interdits, vous avez encore un large choix de nourritures à consommer. De plus, la privation de ces nourritures n’implique pas forcément une perte de poids. Par conséquent, privilégiez la consommation des aliments riches en nutriments notamment en vitamines et en protéines. S’il faut éviter la graisse animale insaturée, vous pouvez néanmoins prendre de bon gras. Remplacez les beurres par de l’huile végétale et optez pour des oléagineux bio. Mangez toujours des produits sans gluten et sans levure comme le riz complet.

Laisser un commentaire